Quand Victoria et Sissi sont (presque) la même personne

Les jeunes années d’une reine, 1954

Afficher l'image d'origine

Premier d’Ernst Marischka avec Romy Schneider, Les jeunes années d’une reine est un film charmant, plein de fraicheur et de vitalité. Il nous raconte les toutes premières années du règne de Victoria, qui soudainement est passée de jeune princesse enfermée à apprendre des leçons rébarbatives, à reine d’Angleterre. Victoria, bien que très jeune, impulsive et passionnée, prend très vite conscience de la tâche qui lui incombe et prend sa fonction très au sérieux. Elle conquiert les cœurs de tout le monde : de ses sujets au corps politique en passant par le Prince Albert (qui pourtant dans un premier est récalcitrant à l’idée de l’épouser). Même si l’aspect politique n’est pas ce qui prime, il est tout de même présent et intéressant. Le film montre à quel point l’avènement de Victoria sur le trône d’Angleterre a suscité de l’engouement et une vague d’espoir du fait de la volonté de cette dernière d’effectuer de nombreuses réformes pour propulser son pays dans la modernité. Mais il s’agit avant tout de l’histoire d’une jeune souveraine qui s’efforce d’apprendre à régner; une jeune souveraine qui vit une romance magnifique. Elle rencontre l’amour de sa vie, alors qu’elle voyage incognito, dans une auberge où lui aussi est incognito. Il y a du flamboyant et du pittoresque, notamment avec les scènes dans l’auberge de campagne, loin des fastes de la cour qui apportent leur lot de situations cocasses : il est absolument délicieux de voir Victoria et Albert s’efforcer d’allumer un feu. Tout cela avec des dialogues remplies d’humour et de poésie : lorsque l’on montre à Victoria un portait du Prince Albert enfant qu’elle doit épouser, elle demande « C’est un nain? »; ou encore lorsque conformément au protocole elle demande à Albert de l’épouser elle lui dit « Voulez-vous être ma femme? ». Il s’agit finalement du plus anglais des films autrichiens.

Afficher l'image d'origine

 Le parallèle entre le personnage de Victoria et de Sissi est inévitable et dans une certaine mesure légitime. Les deux sont des jeunes femmes avec de nombreux idéaux et une irrésistible envie de vivre pleinement, qui se retrouvent propulsées dans les affaires d’Etat, l’étiquette et les protocoles guindés de la Cour. Elles ont toutes deux un réel besoin de liberté : Sissi fuit régulièrement la Cour de Vienne, Victoria refuse qu’on lui impose son mariage et décide de voyager pour avoir des « éléments de comparaison ». On aime ces personnages féminins car elles ont besoin d’indépendance et se donnent les moyens de l’avoir; mais elles ne résistent pas non plus à l’amour et sont passionnées !! Les deux font des entorses au protocole, même si elles finissent toujours par le respecter. Mais contrairement à Sissi, Victoria est beaucoup plus consciente du rôle qu’elle a à jouer et l’accepte plus facilement alors que Sissi y va toujours un peu à reculons. Quant au Prince Albert, il est totalement craquant ! Il est charmeur, a un jeu de sourcil qui fait penser à celui des dragueurs des comédies romantiques moderne. Mais c’est aussi un grand romantique : sa virilité ne lui sert pas seulement à impressionner les jeunes filles, mais également à escalader le balcon de Victoria et lui déclarer son amour en rejouant Roméo et Juliette. Il a le goût pour l’aventure, et est capable de laisser derrière lui sa qualité de Prince. Et puis (et c’est peut être un des éléments les plus importants) : il valse divinement !! Sa personnalité et assez proche finalement de celle de Victoria et c’est pour cela qu’ils forment un si beau couple.

Film à la fois charmant, drôle, intéressant historiquement sur certains points et retraçant une histoire d’amour fabuleuse, Les jeunes années d’une reine est à voir, particulièrement si vous aimez Romy Schneider qui irradie dans ce film.

Afficher l'image d'origine

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :