La rédemption des croisés

Outcast, 2014

Résultat de recherche d'images pour "outcast film"

Quand on regarde aujourd’hui les programmes de cinéma, la majeure partie des films programmés sont des films d’actions. La plupart ne sont pas bons et ne sont qu’une surenchère d’effets spéciaux. Mais ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, regarder un bon film d’action de temps en temps, ça fait plaisir.

Outcast est un film d’action, il y a mieux mais il y a également cent fois pire. L’histoire présente certains éléments classiques et ne va pas vraiment en profondeur, mais il est vrai que ce n’est pas ce que l’on demande à ce genre de films. Celui-ci a le mérite d’être relativement original quant à l’époque et le lieu où il se déroule : la Chine médiévale. Deux anciens croisés fuyant leur passé au fin fond de la Chine espèrent trouver une rédemption (du moins l’un d’eux) en aidant le prince à conquérir son trône. On peut douter de la vraisemblance de cette situation : deux chevaliers occidentaux errant dans en Chine… Mais une fois encore, on ne regarde pas ce genre de films pour trouver de la vraisemblance. Et la réflexion sur les croisades est intéressante (même si elle l’action prend le pas sur la profondeur de cette dernière). Ces hommes croyaient faire le bien, servir la cause de Dieu, mais n’étaient en fait que des tueurs. Les deux essayent d’oublier en se noyant dans l’opium, l’un en se cachant dans les montagnes, l’autre en cherchant un sens à sa vie dans les plaines et en essayant de trouver le pardon.

Résultat de recherche d'images pour "outcast film"

Les personnages qui sont esquissés (et malheureusement seulement esquissés) sont intéressants et attachants. L’antagonisme entre Galaine (Nicolas Cage) et Jacob (Hayden Christensen) est un moteur du film même s’il n’a pas réellement lieu d’être puisqu’il repose sur des non dits, mais sert à dépeindre deux personnages torturés désireux d’oublier les atrocités qu’ils ont commises. Les autres personnages sont très peu développés ce qui est dommage, alors même que parmi ceux-ci il y en a un qui aurait pu amener des développements plus élaborés : la princesse Liane (Liu Yifei). On essaye de montrer qu’elle est courageuse, entreprenante et qu’elle a l’âme d’une combattante n’hésitant pas à manier l’épingle à cheveux et la dague pour se défendre, défendre son petit frère, et qu’elle est également compréhensive et sensible. Mais tout cela reste superficiel et à la fin on a simplement l’impression décevante qu’elle n’est là que pour apporter de la grâce et de l’élégance et pour permettre la construction de l’inévitable histoire d’amour. Un autre personnage féminin aurait mérité plus d’amples développements : la femme de Galaine qui est une véritable guerrière et qui semble avoir de grandes qualités. Certes, le fait que le film se déroule au Moyen-Age peut expliquer la prépondérance de la masculinité, mais puisque qu’il semble que la vraisemblance n’est pas vraiment au rendez-vous, cela n’aurait pas desservi le film d’accentuer les portraits des personnages féminins, bien au contraire. Mais comme on l’a déjà dit, ce film reste un film d’action.

Afficher l'image d'origine

Je l’ai mentionné plus haut, on ne peut pas l’éviter car il faut qu’il y ait une histoire d’amour. On pourrait se dire « après tout pourquoi pas? », surtout les personnes romantiques. Sauf que là ce n’est pas vraiment ça, tellement il y a de clichés. La princesse qui tombe amoureuse du chevalier errant, torturé par son passé  mais qui est tout de même fort et prévenant, et lui qui tombe amoureux de sa douceur et de sa force de caractère. Les épreuves les rapprochent… Et ainsi de suite… Cette romance n’apporte pas grand chose, et est remplie de bons sentiments. Mais là où le film rompt avec tous clichés, c’est qu’à la fin ils s’éloignent, leurs vies n’étant pas compatibles et cette histoire n’étant qu’une partie de la quête de Jacob. Le refus de cette issue classique (ils partent ensemble et la cour chinoise accepte la différence de classe…) fait plaisir.

En revanche, on ne peut critiquer l’exécution des scènes d’actions qui est de bonne facture. Les combats sont épiques et haletants, même si toujours déséquilibrés (de l’ordre du 1 contre 10), mais après tout… Et l’efficacité, sans pour autant tomber dans l’outrance, des effets spéciaux rend le film somme toute agréable à regarder, même s’il y a certaines absurdités. Tout d’abord, il y a un gros problème capillaire : certaines coiffures sont en effet douteuses et frisent même avec le ridicule. Et puis, presque tous les personnages ont une force surhumaine qui leur permet de tuer encore avant de mourir même en étant transpercé de partout, ou ont une capacité de résistante surnaturelle qui fait qu’ils ont beau être très très très gravement blessés, ils survivent tout de même.

Mais toujours est-il que le film ne Nick Powell est de bonne qualité et divertissant.

Afficher l'image d'origine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :