La dernière danse

Entrons dans la danse, 1949

Afficher l'image d'origine

Fred Astaire et Ginger Rogers. Un couple de légende !! Ils ont fait les belles heures de l’âge d’or des comédies musicales d’Hollywood, ils continuent de nous envoûter aujourd’hui. Entrons dans la danse est le dixième et dernier film réunissant le fameux duo. Le seul en couleur, pour notre plus grand plaisir.

Josh et Dinah Barkley sont acclamés et enflamment les music hall de Broadway. Lors d’une réception, ils rencontrent Jacques Barredout, dramaturge français émigrés aux Etats-Unis. Il tombe sous le charme de la jeune danseuse et tente de la convaincre de jouer le rôle de Sarah Bernard dans sa dernière pièce. Dinah qui en a marre du dirigisme de son mari se laisse tenter et fait le grand saut. Sa décision brise son couple, et Josh continue solo. Si Dinah éprouve des difficultés, elle semble heureuse de ce qu’elle fait; au contraire de son mari Josh qui fait tout ce qu’il peut pour la reconquérir.

Image associée

Un véritable régal ! Une comédie musicale comme on les aime ! Des chansons et de la danse de très très haut niveau. Quand ils dansent ensemble, on a l’impression que c’est tellement facile. Ils ont réellement une véritable alchimie et c’est tellement merveilleux à regarder. On en a des frissons. Les numéros sont variés, tous aussi bien les uns que les autres. Le numéro des écossais pour l’originalité et l’amusement : ils arrivent à chanter 3 à 4 minutes avec l’accent écossais quand même. La répétition ou ils dansent un numéro de claquettes rythmique, bondissant. Le solo de Fred Astaire confronté à des chaussures enchantées est énorme, un de ses meilleures (qui sont nombreux). Leur chanson en robe de chambre est un joli moment, plein de tendresse. Et enfin, leur numéro de danse de salon pure sur du Gershwin est d’une élégance, d’une beauté et d’une légèreté qui nous laisse sans voix. Et évidemment, il y a un ballet final tout ce qu’il y a de plus de kitsch, mais si on aimait pas cela on ne regarderait pas de comédies musicales.

Afficher l'image d'origine

Quand il n’y a de pas de super numéros de danse, il y a de l’humour, beaucoup d’humour. La scène du shooting photo pour le magasine Look où ils sont censés représenter un couple modèle, mais en réalité ils s’engueulent. Ou encore, quand Fred Astaire imite Jacques François (Jacques Barredout) avec un accent français impeccable. Hilarant ! Egalement, le portrait de Dinah qui est plus que conceptuel et qui est une sacrée trouvaille.

Le film suit la vie d’un couple de danseurs, et il le fait à la sauce Hollywood, comédie musicale. Pendant le discours de fin de représentation, ils se passent la brosse à reluire. Quand ils se disputent, chacun exagèrent et ces disputent finissent toujours par un moment rempli de tendresse. Ce n’est certes pas très subtil, mais c’est ce qui fait le charme de ce genre de film. On ne recherche un scénario et des dialogues ultra élaborés.

Résultat de recherche d'images pour "entrons dans la danse film"

On a également le droit au moment romantique. Dans ce film, et c’est totalement décalé puisqu’il se termine en catastrophe. Lors de la réception, Josh qui ne supporte pas le monde propose à Dinah un pique nique sur la terrasse en amoureux, sous la neige. On adore. Sauf que cela se termine par des images de Josh emmitouflé dans le manteau de fourrure de sa femme, sous la neige à attendre. On adore doublement. Et puis, il faut voir ce film, ne serait que pour voir notre Jacques François national, dans le rôle du frenchy de service. Il est très bon et je confesserai que c’est le seul que j’ai vu avec Jacques François qui est jeune. Il faut aussi voir ce film, et là c’est mon chauvinisme qui parle, pour voir Ginger Rogers réciter la marseillaise. Elle nous donne des frissons !

Afficher l'image d'origine

Le film s’inspire un peu des dissensions artistiques qu’on pu avoir Fred et Ginger. Leur précédent film avait été tourné 10 ans plus tôt en 1939. Ginger Rogers avait alors décidé de se consacrer à des rôles non musicaux et plus dramatiques. Ils s’étaient quittés en bon termes mais n’avaient pas eu de projets commun. Le film devait au départ être tourné avec Judy Garland, qui venait de danser avec Fred Astaire dans Parade de printemps; mais Judy Garland, alors dépendante aux médicaments, nerveuse et fatiguée ne pouvait malheureusement pas assurer le rôle. Ce film est donc l’ultime collaboration de deux étoiles au firmament d’Hollywood, deux des plus grands danseurs de tous les temps. A voir absolument, d’autant plus si vous êtes de vrais fans du duo.

Afficher l'image d'origine

 

 


N’hésitez pas à aller visiter mon Tumblr : http://cocoqueme.tumblr.com/

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :