5 raisons de voir L’Arbre, le maire et la médiathèque.

L’arbre, le maire et la médiathèque, 1993

Résultat de recherche d'images pour "l'arbre le maire et la médiathèque rohmer"

Eric Rohmer n’est pas un cinéaste comme les autres. Ces films sont très particuliers, car tournés avec peu de moyens ce qui en fait des films presque amateurs. Cela ne m’avait jamais réellement frappé, bon il faut dire que ce n’est que très récemment que je me suis mise a apprécier ces films (il ne faut pas les regarder trop jeunes); mais en regardant L’Arbre, le maire et la médiathèque je m’en suis rendue compte : le montage est simplifié à l’extrême, avec des transitions très abruptes. Mais cela fait le charme et l’intérêt des films de Rohmer.

Julien Dechaumes (Pascal Greggory), maire socialiste d’un petit village de Vendée vient d’obtenir une subvention du Ministère de la Culture afin de faire construire au cœur du village un projet de centre sportif et culturel ambitieux. Il cherche à convaincre sa compagne, l’écrivain Bérénice Beaurivage (Arielle Dombasle) mais aussi les médias dont il cherche le soutien. A cet effet, il rencontre la journaliste Blandine Lenoir qui écrit un article sur lui et le projet, et interview notamment l’instituteur du village Marc Rossignol (Fabrice Luchini) farouchement opposé au projet.

Résultat de recherche d'images pour "l'arbre le maire et la médiathèque rohmer"

Certes le film est très ancré dans les années 1990, notamment quand on entend parler de Prixunique ou lorsque l’on voit les personnages manipuler des cassettes audios. Mais ce film reste quand même très moderne. Malgré quelques longueurs dans la deuxième moitié du film, et la fin très bancale et peu convaincante, L’arbre, le maire et la médiathèque est un des meilleurs films de Rohmer et vaut le détour. Voici 5 raisons de le voir.

1. Ce film est une chronique politique qui décrit des phénomènes et tendances qui sont tout à fait celles d’aujourd’hui, et cela en est même frappant. L’histoire se passe en 1992 juste avant les élections législatives, mais ce projet de médiathèque qui est le nerf de la guerre pourrait totalement être un projet de 2017 et il déchaîne toutes sortes de réactions très réalistes de tous les bords politiques en présence, et présentées avec beaucoup d’humour.

2. Pour voir Arielle Dombasle en grande bourgeoise parisienne, qui adooooore la campagne, mais comme tout le monde c’est à dire 3 ou 4 jours. Elle s’extasie devant tout : plantes, animaux, paysages avec un accent snob à souhait tout en défendant la ville, son agitation et sa diversité de cercles sociales. Mais elle est aussi fervente défenseuse de la beauté inutile.

Résultat de recherche d'images pour "l'arbre le maire et la médiathèque rohmer"

3. Parce que le cinéma de Rohmer est un cinéma de dialogues, et que L’arbre, le maire et la médiathèque ne déroge pas à la règle. Les dialogues sont croustillants, et mettent en avant la futilité de ce que disent les gens qui se prétendent intellectuels. Des débats sur l’architecture, au clivage campagnards/urbains, en passant par la question de l’esthétisme et de la vie moderne qui privilégie les accès au détriment des espaces authentiques, tout est abordé avec une dérision délicieuse et hilarante.

4. Pour Luchini qui campe un instituteur qui aime la nature, abhorre cette modernité qui détruit l’existant, se dit respectueuse et ainsi supprime tout embryon de contestation, et qui aime les vieux arbres et déteste les arbres rachitiques des parkings au feuillage rouge morbide. Absolument désopilant et on en viendrait presque à se rallier à sa cause.

Résultat de recherche d'images pour "l'arbre le maire et la médiathèque rohmer"

5. Parce que le sujet du film est politique, mais ne fait pas de politique. Tous les points de vue sont abordés, tout le monde en prend pour son grade et le réalisateur ne prend pas parti, il expose seulement des opinions et des façons de pensées autour de la question de l’ancien et du moderne avec légèreté et sans volonté de juger.

Résultat de recherche d'images pour "l'arbre le maire et la médiathèque film"

Image associée

Résultat de recherche d'images pour "l'arbre le maire et la médiathèque rohmer"


N’hésitez pas à aller faire un tour sur mon Tumblr : https://cocoqueme.tumblr.com/

Publicités

2 commentaires sur “5 raisons de voir L’Arbre, le maire et la médiathèque.

Ajouter un commentaire

    1. Si tu as aimé la collectionneuse, tu devrais, je pense, aimer L’arbre, le maire et la médiathèque, au moins la 1ère heure qui est très bien. Je n’ai pas vu Perceval, et je dois dire que ca ne me tente pas réellement.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :